Pourquoi faire appel à un professionnel pour la maintenance des défibrillateurs ?

Maintenance des défibrillateurs

En cas de malaise ou de crise cardiaque, l’utilisation d’un défibrillateur est primordiale. L’appareil peut sauver la vie de la personne, d’où la nécessité d’un entretien régulier et d’une maintenance obligatoire. Son application relève de plusieurs décrets mis en place pour bénéficier d’un dispositif opérationnel.

Maintenance des défibrillateurs : à qui s’adresser ?

               Tout d’abord, un défibrillateur représente un dispositif médical qui permet d’équilibrer le rythme cardiaque. Il fonctionne en produisant un choc électrique directement au cœur. Son usage s’opère lors d’une fibrillation ou une tachycardie ventriculaire. En tout, il existe deux types de défibrillateurs automatisés externes (DAE) comprenant :

  • Le défibrillateur entièrement automatique (DEA)
  • Le défibrillateur semi-automatique (DSA)

Généralement, l’appareil comporte une fonctionnalité qui permet de vérifier l’état des circuits et des batteries. Lors d’un dysfonctionnement, ce système d’autotest ne suffit pas à régler tout le problème. Par conséquent, une présence humaine demeure indispensable afin de procéder à la maintenance des défibrillateurs. Considérée comme un équipement à but médical, l’opération est confiée à un technicien spécialisé dans le domaine. L’expert habilité et certifié réalise les vérifications adéquates et une complète révision du dispositif. La liste renferme plusieurs prestataires qui fournissent leurs services en la matière. Parmi eux, un Défi pour la Vie s’impose dans le secteur en proposant différentes prestations. Le spécialiste des dispositifs médicaux de 1er secours prend en charge la maintenance DAE. Son intervention inclut le remplacement des accessoires défectueux et les simulations de rythmes cardiaques.

Que dit la loi en termes de maintenance de défibrillateurs ?

D’après la législation, chaque exploitant d’un défibrillateur est dans l’obligation d’assurer la maintenance et le bon fonctionnement de ses composants. L’article R-5212-25 du Code de la santé publique stipule clairementl’implication du fabricant, de l’exploitant ou du fournisseur. Dans la réalisation de la maintenance, il est possible de recourir à la sous-traitance en privilégiant une entreprise compétente. Il faut confier la tâche à des techniciens qualifiés qui peuvent réaliser l’opération dans les meilleurs délais. À noter que la maintenance vise surtout à garantir rapidement la mise à jour de l’appareil. D’autres vérifications se déroulent quotidiennement telles que la surveillance du témoin visuel ainsi quedes dates de péremption des accessoires. Dans cette optique, le prestataire un Défi pour la Vie dispose d’une équipe de professionnels expérimentés.

Depuis 2020, les défibrillateurs appartiennent à la catégorie en classe III avec un risque un peu plus élevé. Via ce changement, l’exploitant doit détenir un registre de maintenance pourvu de l’ensemble des opérations réalisées. Il est essentiel de déclarer tous les dysfonctionnements auprès de l’organisme ANSM. En ce qui concerne l’installation du défibrillateur, différentes indications doivent être visibles dont le nom du fabricant et du modèle. Il y a également les coordonnées, la date précise de la prochaine maintenance et de remplacement des électrodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *